Le guide des appareils à ondes électromagnétiques

Dans nos sociétés modernes, nous sommes tous en permanence exposés à des champs électriques et magnétiques dont les sources sont très essentiellement artificielles :

  • appareils électriques,
  • des équipements de radiodiffusion,
  • de communication, etc.

La majorité de ces sources de champs électromagnétiques peuvent se trouver aussi bien dans le cercle privé que sur le lieu de travail. Elles produisent généralement des niveaux de champs très faibles de telle sorte que la plupart des activités sont peu susceptibles de donner lieu à des expositions supérieures aux valeurs déclenchant l’action (VA) fixées par la directive européenne 2013/35/UE.

 

Regardons maintenant en détail les familles d’appareils émetteurs d’ondes.

 

Les 6 familles d’équipements industriels

  • Famille « statique »
  • Famille « Très basses fréquences »
  • Famille « moyennes fréquences »
  • Famille « radiofréquences »
  • Famille « hyperfréquences »
  • Famille « Télécommunications »

 

Les applications industrielles et domestiques des champs électromagnétiques sont nombreuses et peuvent être classées en fonction de la fréquence du rayonnement émis.

1. Famille « statique »

Les dispositifs industriels qui entrent dans cette famille sont généralement équipés d’aimants statiques puissants ou fonctionnent à l’aide de courants électriques continus de forte intensité.
Ce type d’application se rencontre dans les secteurs de la fabrication d’aimants statiques, dans les centres d’usinage à grande vitesse, les cuves à électrolyse de l’aluminium.

 

2. Famille « Très basses fréquences »

Cette famille englobe deux types d’applications : la distribution d’électricité et le soudage électrique.
Les ELF (Extremely Low Frequencies) sont les fréquences correspondant au réseau d’alimentation général de l’électricité domestique et industrielle. La fréquence de distribution est de 50 Hz en Europe et de 60 Hz en Amérique.

 

3. Famille « moyennes fréquences »

Cette famille regroupe toutes les machines mettant en œuvre le procédé d’électrochimie par induction. Celui-ci repose sur le principe suivant : tout corps conducteur placé dans un champ magnétique variable est le siège d’une tension électrique induite, à l’origine d’un courant électrique producteur de chaleur par effet Joule.

 

4. Famille « radiofréquences »

Cette famille regroupe les machines de chauffage par pertes diélectriques qui mettent en œuvre des fréquences de quelques MHz.

 

5. Famille « hyperfréquences »

On retrouve dans cette catégorie l’ensemble des dispositifs de fours à micro-ondes. Le chauffage à micro-ondes est obtenu par l’émission d’un champ électromagnétiques de 2,45 GHz au moyen d’une antenne (magnétron) qui met en vibration les molécules d’eau du matériau à chauffer.

 

6. Famille « Télécommunications »

Cette famille regroupe tous les moyens de télécommunication : les émissions de radiodiffusion, de télédiffusion, la CB, la téléphonie mobile, la télémesure, le radiobalisage, les transmissions satellitaires et les radars civils ou militaires.

 

 

Évaluer les risques en milieu professionnel.

Aux fins d’évaluation des risques, l’employeur doit déterminer les niveaux de champs électromagnétiques auxquels les travailleurs sont exposés, par une évaluation documentaire et, si nécessaire par un mesurage, un calcul ou une simulation numérique.

Lisez bien ce qui suit…

La réglementation fixe les éléments que l’employeur doit prendre en considération lorsqu’il procède à l’évaluation des risques en particulier tout impact sur la santé et la sécurité des travailleurs de moins de 18 ans et des employés à risques particuliers (femmes enceintes et travailleurs équipé de dispositifs médicaux implantés ou non, passif ou actif).


Devriez-vous faire les mesures vous-même ?

 

Faire réaliser des mesures de champs électromagnétiques

La réalisation d’une campagne de mesures de champs électromagnétiques par un organisme compétent permet d’identifier et de quantifier le risque lié à une exposition en considérant la durée, le niveau et la fréquence d’exposition.

Ces mesures s’inscrivent dans un cadre réglementaire s’appliquant aux conditions de travail des employés évoluant dans des secteurs d’activité à risques et aux particuliers situés à proximité de zones sensibles à leur domicile (Bornes Wifi) ou dans leur environnement extérieur immédiat (lignes basses, moyennes, hautes tensions, transformateurs).

Lorsqu’un risque avéré pour la santé des personnes est identifié, la quantification des niveaux d’exposition permet d’adopter des mesures appropriées qui permettent à l’individu de continuer à évoluer dans son environnement tout en se préservant des risques.

 

 

Évolution des certifications environnementales dans le bâtiment.

Les acteurs du monde de la construction sont toujours plus sensibilisés aux thèmes liés au confort des occupants de leurs futurs ouvrages.

De plus en plus de projets d’envergure font l’objet de certifications attestant du confort des utilisateurs des bâtiments. Les applicatifs des certifications HQE, BREEAM notamment pour les établissements tertiaires ou recevant du public et de la certification NF Habitat HQE pour les ensembles de logements accordent une importance croissante aux modes de conception permettant de minimiser l’exposition aux champs électromagnétiques.


Ces projets s’inscrivent dans une évolution des consciences et des progrès techniques à propos d’une source sujet encore trop souvent sous-estimée.