Etanchéité à l’air des réseaux de ventilation

La ventilation est essentielle au sein d’un logement : elle permet d’assurer la santé et le confort des occupants. Même si le moteur de ventilation n’est pas le plus gros poste de consommation du logement (2 à 5%) à proprement parlé, il se doit d’être étanche afin de garantir un renouvellement d’air efficace. Cela évite la mauvaise évacuation des odeurs, polluants et permet d’annihiler l’apparation de moisissures.

La mesure de l’étanchéité à l’air d’un système de ventilation (simple ou double flux) permet de mesurer le taux de fuite qui correspond à de l’air vicié ré-injecter dans le logement via les fuites. Le principe consiste à mettre en dépression ou surpression le réseau grâce à un petit ventilateur (en obturant toutes les bouches d’extrcation) et de mesurer le débit sortant.

La RT2012 n’impose pas d’exigence minimale en termes d’étanchéité des réseaux aérauliques qui sont classés par défaut. En revanche, l’apparition d’une classe d’étanchéité (A, B ou C) demandée par le thermicien en conception, impose une preuve de la classe d’étanchéité par une mesure sur site.

AIRT Contrôle vous aide et vous conseille sur la bonne mise en oeuvre de vos réseaux de ventilation tout au long de sa mise en place.

Demander un devis

Applications

> Contrôle réglementaire lié à une classe dans l’étude thermique
> Recherche de fuites suite à une surconsommation ou manque de débit
> Contrôle avant réhabilitation pour état des lieux

 

Réglementation et labels

> Effinergie+, BEPOS, Passiv’Haus
> RT2012 avec classe A, B ou C
> FD E 51-767 (Protocole d’essai)

Bâtiments concernés

> Bâtiments de logements collectifs
> Tertiaires
> Industrie
> Logements collectifs
> Laboratoires
> Maisons individuelles

 

Formations/compétences

> Qualibat 8721
> Techniciens supérieurs et Ingénieurs